Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Léonore & Clémentine résistent et fuient (Aline &Valcour, 1795, t3, V face p242)
Léonore & Clémentine résistent et fuient (Aline &Valcour, 1795, t3, V face p242)
Cette notice fait partie d’une série : Aline et Valcour ou Le Roman philosophique, Paris, Veuve Girouard, 1795 (pièce ou n° 10 / 16)

Datation : 1795

Source textuelle : Sade, Donatien Alphonse François, marquis de (1740-1814) Aline et Valcour, Lettre XXXVIII de Déterville à Vlacour, Pléiade p. 822

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Département Littérature et art, ENFER 2578 (3)
Notice n° A5000   (n°10 sur 16)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Dona Pastrino poignarde dona Diana (T2, Mém d’un h de qualité, 1823) - Marillier

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Légende sous la gravure : « Voilà comme l’innocence et la vertu savent triompher de la scélératesse. »
2. Tome III. Cinquième partie. Pl. en reg. p. 242.

Analyse de l’image :
     A leur arrivée à Lisbonne, Léonore et Clémentine se sont fait voler leurs bagages. Une lettre mystérieuse les invite à se rendre dans une maison écartée hors de Lisbonne pour les récupérer contre prostitution. Léonore et Clémentine se rendent à l’invitation, mais… armées ! Sur place, elles trouvent non le duc de Cortéreal, mentionné dans l’invitation, mais le premier corregidor de Lisbonne et ses amis de débauche. Elles refusent de se dévêtir et se défendent vaillamment.
    « A l’instant les quatre amis se jettent sur Clémentine et moi ; mais cette valeureuse compagne qui s’était armée en même temps, en culbute un à se spieds, de la main qui ne tient pas le fer, et portant la pointe du couteau sur le sein d el’autre, pendant que j’agis de meêm sur ceux qui se trouvent le plus à ma portée :
    “Insignes fripons, s’écrie-t-elle en s’élançant vers la porte, voilà comme l’innocence et la vertu savent triompher de la scélératesse !”
    Elle sort ; je me précipite sur ses traces, et traversant comme la foudre les appartements où nous avions passé, nous nous jetons toutes deux dans la cour sans qu’aucuns de ces hommes, lâches et affaiblis par le vice, ait, ou le courage de nous y suivre, ou la force de nous y atteindre. » (Pléiade, p. 822.)
    Au premier plan, Clémentine qui a jeté un homme à terre à droite se retourne vers le second à gauche qu’elle menace de son couteau. Au second plan, Léonore entreprise par deux autres hommes se dégage pour s’enfuir. Au fond à droite, derrière la porte, on distingue les deux malles volées.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 11/02/2007
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 22/01/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.