Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La tête de Pompée présentée à César - Tiepolo
La tête de Pompée présentée à César - Tiepolo Auteur : Tiepolo, Giambattista (1696-1770)

Datation : entre 1744 et 1746

Sujet de l’image : Sujet historique. César et Pompée (49 av. JC)

Objets indexés dans l’image :
Bas de colonne(s) / Cheval / Marches / Tête coupée

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 135 * Largeur 185 cm

Lieu de conservation : Collection particulière
Notice n° A4958   (n°10 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : La Tête de Pompée présentée à César - Lagrenée // La Tête de Pompée présentée à César - Pellegrini

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Tiepolo en 1743 reçut par l’intermédiaire d’Algarotti commande pour le Prince Electeur Frederic Auguste II de Saxe, Auguste III de Pologne d’un Banquet d’Antoine et Célopâtre et d’un César contemplant la tête de Pompée (135x185 cm), aujourd’hui perdu. Livrés à Dresde entre 1744 et 1746, les deux tableaux y restèrent moins de 20 ans. La Couronne de Pologne sortant de la famille, celle-ci connut des difficultés financières et vendit les tableaux. L’Antoine et Cléopâtre fut acquis par Catherine II, puis vendu par l’Ermitage à Melbourne en 1932.
Le présent tableau constitue une esquisse (modello) du tableau réputé perdu.
Le sujet initialement prévu était Timothée ou les effets de la musique. C’est le premier ministre de Saxe, le Comte Brühl, dans une lettre à Algarotti du 9 août 1743, qui notifia ce changement, à la fois pour harmoniser le tableau avec les autres commandes faites à Pittoni et à Piazetta, et peut-être pour évoquer la victoire d’Auguste sur le roi polonais Stanislas Leszczynski en 1733, ou son éphémère succès contre Frédéric II en 1743. Aurait été acquis par Algarotti avant le départ de Tiepolo pour Dresde en 1754 ; aurait été vendu par les héritiers d’Algarotti avant 1779 ; L. Giusti, Modène, jusqu’en 1914 ; vendu Galleria A. Geri, Florence, 18 mai 1914, lot 176 ; Christie’s, Londres, 16 décembre 1998, lot 195 (vendu comme « studio »).

Analyse de l’image :
     La Mort de Pompée était à la mode. Le 7 décembre 1742, on inaugure l’opéra royal de Berlin avec un opéra de Carl Heinrich Graun, livret de Giavonni Gualberto Bottarelli, intitulé Cleopatra e Cesare. Bottarelli avait été sommé par Frédéric II de s’inspirer de La Mort de Pompée de Corneille. Il a plutôt repris en fait le livret de Haym pour le Giulio Cesare de Hændel (1724). La première scène du premier acte de l’opéra de Graun, comme celle de Hændel, est celle de ce tableau.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Collection particulière
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 20/12/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 29/09/2018
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.