Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’Antiquaire - Surugue d’après Chardin
L’Antiquaire - Surugue d’après Chardin Auteur : Chardin, Jean-Baptiste Siméon (1699-1779)
Œuvre signée.
Graveur : Surugue, Pierre-Louis (1710-1772)

Datation : 1743   (Œuvre datée)

Sujet de l’image : Sujet de genre. Scène d’intérieur

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Technique utilisée : Eau-forte et burin, 2e état
Dimensions :  Hauteur 31,2 * Largeur 24,4 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Petit Palais, collection Dutuit, GDUT1650

Bibliographie : Xavier Salmon, Mme de Pompadour & les arts, RMN, 2002, n° 102, p. 251
Notice n° A4904   (n°14 sur 59)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : La Singe antiquaire - Chardin

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté sous la composition à gauche « J. B. Siméon Chardin pinxit », à droite « P. L. Surugue filius Sculpsit 1743 ».
En dessous, le titre « L’ANTIQUAIRE ». Sous le titre, sur deux colonnes, quatrain : « Dans le Dédale obscur des monumens antiques, | Homme docte, à grands frais, pourquoi t’embarrasser ? | Notre siècle, à des yeux vrayment philosophiques | Offre assez de quoi s’exercer. Pesselier. »
3. Autre exemplaire au Louvre, dépt. des arts graphiques, collection Edmond de Rothschild, onv. R.E.S. 6062 L.R..
Sous le quatrain, « A Paris Chez Surugue, graveur du Roi rue des Noyers, à côté du magasin de papier, vis-à-vis St. Yves. Avec Privilège du Roi. »

Analyse de l’image :
    Analyse de Pascal Torrès Guardiola : « Les singerires, mode du temps, permettaient de lever l’interdit planant sur les arts et sur les esprits. L’Académie, visée dans ses fondements dogmatiques reposant sur la singerie de l’Antique, selon ses détracteurs, trouve dans la composition de L’Antiquaire un motif particulièrement amusant. On ne peut douter, dans l’expression d ePesselier, auteur des vers, que l’homme docte ne soit un académicien obstinément épris de l’Antiquité. Face à cette sécheresse de l’esprit, Surugue oppose le siècle des Lumières qui, à des yeux vayment philosophiques, Offre assez de quoi s’exercer. »

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Petit Palais, collection Dutuit
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 09/12/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 02/09/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.