Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La Visitation - Vien
La Visitation - Vien Auteur : Vien, Joseph Marie (1716-1809)

Datation : 1753

Source textuelle : Évangile de Luc I, 39-45 (Bible de Jérusalem, p. 1761)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Visitation

Objet indexé dans l’image : Marches

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 35 * Largeur 22 cm

Lieu de conservation : Rouen, Musée des Beaux-Arts, inv. 862-1-8

Bibliographie : Xavier Salmon, Mme de Pompadour & les arts, RMN, 2002, n° 70, p. 209
Notice n° A4892   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Saint Denis prêchant la foi en France - Joseph Marie Vien

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Mme de Pompadour avait reçu du roi en 1746 près de Dreux le château de Crécy. Elle le fit aménager et fit quelques largesses au village de Crécy : construction d’un hôpital, embellissement de l’église. En 1752, son frère M. de Vandières, le futur Marigny, écrit à Lépicié : « Ma sœur veur faire faire des tableaux pour l’Église de Crécy. Sçavoir un grand tableau de 8 pieds d ehaut sur 5 pieds 2 pouces de large hors œuvre, un mistère au choix du Peintre ; et deux tableaux ovales de 3 pieds 9 pouces de haut sur 3 pieds de large, hors œuvre, l’un représentant St. Éloy, et l’autre St. Jean Baptiste. Je laisse aussy, à votre choix, celuy ou ceux des Peintres en sous ordre, que vous croirés qui peuvent le mieux s’en acquitter ; quand vous aurés pris votre parti sur ce choix, vous aurés agréable de m’en faire part. » Lépicié recommande Vien, qui vient d’être admis à l’Académie. Vien « compte executer pour le grand tableau de crécy une visitation, ce qui fera selon lui contraste avec deux tableaux ovales qui ne repr

Analyse de l’image :
     La sobriété des drapés contraste avec les compositions tourbillonnantes de Boucher et annonce le néo-classicisme des années 1760. Les dominantes roses étaient faites pour plaire à Mme de Pompadour. Lors de la présentation du tableau à Versailles, celle-ci s’enquit de l’identité du modèle qui avait posé pour la Vierge. Vien ne voulut pas lui répondre, mais prétend dans ses Mémoires qu’il s’agissait de « la belle Morphise », peut-être Louise O’Murphy, maîtresse de Louis XV. Peut-être la maîtresse du roi en titre avait-elle reconnu quelque autre pensionnaire du Parc-auxCerfs, dédiée aux plaisirs du roi, et s’était-elle vue, dans ce tableau, sous les traits d’Elisabeth.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rouen, Musée des Beaux-Arts
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/12/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.