Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Sir Thomas More et sa famille - Holbein
Sir Thomas More et sa famille - Holbein Auteur : Holbein, Hans, dit le jeune (1497-1543)

Datation : 1527

Sujet de l’image : Portrait de famille (conversation piece)

Nature de l’image : Dessin à la plume
Technique utilisée : Plume et encre noire sur papier
Dimensions :  Hauteur 38,5 * Largeur 52,5 cm

Lieu de conservation : Bâle, Cabinet des estampes (Öffentliche Kunstsammlung, Kupferstichkabinett)

Bibliographie : Bätschmann&Griener, Hans Holbein, Gallimard, 1997, n° 220, p. 160
Notice n° A4875   (n°5 sur 11)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
     Thomas More commmanda à Holbein le portrait de sa famille. Ce tableau a disparu, mais il en subsiste deux copies grandeur nature et le dessin préparatoire. C’est la première « conversation piece » de l’art allemand. C’est Nikolas Kratzer, astronome du roi et ami proche, qui a noté l’identité de chacun des perosnnages sur le dessin. Au centre, More et son père sont assis. More porte son collier officiel, détail peu compatible avec une scène domestique : c’est dire qu’on n’est pas encore dans ce type de représentation. L’épouse de More figure à l’extrême droite, les yeux baissés. La famille est représentée comme une communauté chrétienne au moment de la prière. Dans le groupe des femmes assises à droite, la fille de gauche, Cicely Heron, tient son chapelet. D’autres ont déjà ouvert leur livre de prières. Il ne s’agit pas d’une scène, mais d’une performance, où tous les personnages participent à un acte symbolique. Il faut noter cependant quelques détails familiers ou amusants, qui nous font sortir de la

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Bâle, Cabinet des estampes (Öffentliche Kunstsammlung, Kupferstichkabinett)
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 06/12/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.