Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Isaac bénit Jacob - Govert Flinck
Isaac bénit Jacob - Govert Flinck Auteur : Flinck, Govert (1615-1660)

Datation : 1638

Source textuelle : Genèse 27, 20-29 (Bible de Jérusalem, p. 71)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Isaac bénit Jacob

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 117 * Largeur 141 cm

Lieu de conservation : Amsterdam, Rijksmuseum, SK-A-110

Bibliographie : Gregor J.M. Weber, Rembrandt im Kontrast, Staat.Mus.Kassel-HirmerV.München, 2005, n° 56, p. 70
Notice n° A4724   (n°11 sur 16)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Acheté le 11 janvier 1786 par Gerrit van der Pot van Grœneveld à De Neufville, Rotterdam. Acheté le 6 juin 1808 par J. J. de Welt lors d ela vente de la collection de G. van der Pot van B-Groeneveld, Rotterdam, lot n°37. Acheté par le musée en 1808.
2. Signé et daté en haut à droite : « G. Flinck 1638 ». La signature a disparu au cours d’une restauration.

Analyse de l’image :
     Le vieil Isaac sur son lit, presque aveugle, bénit Jacob à la place d’Esaü. Rébecca a confectionné des gants de fourrure pour Jacob avec la peau des chevreaux qu’il lui apporte comme étant le fruit de sa chasse : on distingue un cuissot au fond à gauche sur la table de chevet.
    Isaac est donc doublement trompé : il bénit Jacob en croyant bénir Ésaü et il mangera les chevreaux en croyant manger le gibier qu’il a demandé à Ésaü de lui ramener de la chasse.
    Toute la scène est surveillée et contrôlée par l’épouse d’Isaac, Rébecca, à qui Dieu a prédit la supériorité de Jacob sur son aîné-jumeau Ésaü.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Amsterdam, Rijksmuseum
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 29/10/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.