Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’Académie des Maîtres Peintres détruite par l’Académie Royale (1664)
L’Académie des Maîtres Peintres détruite par l’Académie Royale (1664)
Datation : 1664

Sujet de l’image : Sujet de genre. Atelier d’artiste, Académie
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Porte / Quatrième mur

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes , Qb 1664 (52 B 11310)

Bibliographie : W McAllister Johnson, Morceaux de réception gravés de l’Ac Roy de Peint, 1982, Fig. 16 p. 22 et légende p. 205
Notice n° A4716   (n°18 sur 33)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Analyse de l’image :
    Les étudiants s’enfuient par la porte de gauche, certains tentent d’escalader la fenêtre, tandis que l’Académie apparaît sur un nuage, brandissant de la main droite un bâton, de la gauche une palette de couleurs et, probablement, l’ordonnance royale la fondant. En haut des chérubins figurant les Vents soufflent la lumière suspendue au-dessus du modèle, tandis qu’à droite des chauve-souris volettent. A droite, on distingue dans une autre pièce des ânes en train de se désaltérer. Au-dessus de la porte de droite, une affiche est placardée, « ORDON[N]A[N]CE » et datée en bas « 1664 ». L’image réprouve-t-elle cette destruction comme le suggère W. McAllister Johnson ? Ou bien au contraire est-ce l’ancienne Académie des Maîtres Peintres qui est fustigée, avec ses professeurs ânes et ses chauve-souris, qui disent sa vétusté ? A gauche, dehors à l’arrière-plan, une femme vide son pot de chambre par la fenêtre : le quartier est bien mal famé comparé aux locaux de la nouvelle Académie dans le palais du Louvre...


Sujet de recherche : S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 1, Du Salon au "Salon"
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France, Cabinet des Estampes
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 28/10/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.