Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Antiques mensonges (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Antiques mensonges (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 116 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Protée

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4249   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Quos ego… La colère de Neptune - Rubens // Le Voyage du card.-infant de Barcelone à Gênes (la colère de Neptune) - Rubens // De la matière et de ses conditions / Protée (Baudoin, 1638) - Briot // Sapientia humana, stultitia est apud Deum (Emblèmes d’Alciat, 1551)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Antiquissima quæque commentitia. [Emblème] CXV. [Variante : commenticia] Pellenæe senex, cui forma est histrica, Proteu,   
Qui modo membra viri fers, modo membra feri :
Dic age, quae species ratio te vertit in omnes,   
Nulla sit ut vario certa figura tibi ?
Signa vetustatis, primaevi et praefero saecli,   
De quo quisque suo somniat arbitrio.
2. Cet emblème ne figure pas dans la traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536. Il apparaît dans la traduction française de Barthélémy Aneau, Lyon, Macé Bonhomme, non dans l’édition de 1549, mais dans celle de 1558. Il redisparaît dans celle de 1564. Les Antiquitez sont controuvées.
D. Vieillard Proteu, qui has forme muable :
Homme par fois, puys beste dissemblable :
Quelle raison toute espece en toy mue :
Tant que tu n’has figure de tenue ?
R. Je repraesente antique Poësie
De qui chescun songe à sa phantasie.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 18/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.