Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Pour les bons, rien à craindre des riches (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Pour les bons, rien à craindre des riches (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 102 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Objet indexé dans l’image : Génie, dieu ou ange volant

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4236   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Ne pas craindre la violence des riches (Baudoin, 1638) - Briot // Énée et ses compagnons combattant les Harpyes - François Perrier // La Poursuite des harpyes (Cycle de la Torre della Parada) - Rubens

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Bonis a divitibus, nihil timendum. [Emblème] CI.
Iunctus contiguo Marius mihi pariete, nec non   
Subbardus, nostri nomina nota fori,
Aedificant bene nummati, sataguntque vel ultro   
Obstruere heu, nostris undique luminibus.
Me miserum ! Geminae quem tamquam Phinea raptant   
Harpyiae, ut propriis sedibus eiiciant,
Integritas nostra, atque animus quaesitor honesti,   
His nisi sint Zetes, his nisi sint Calais.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Bons ne doivent craindre les riches.
Mes voisins Maire & Subardus,
Ont ja tant hault edifié :
Qu’ilz rendront mes manoirs perdus :
Car mon jour ont rarifié.
Dont ay besoing d’estre affié,
De Calais & de zetes,
Fors pour Harpies deffier,
Et pour chasser malaises tels.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 18/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.