Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Vanter réputation, non beauté de femme (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Vanter réputation, non beauté de femme (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 101 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4235   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Femme à sa toilette - Jan Steen // Danaé - Jan Gossaert // Triptyque de Dresde - Van Eyck

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Mulieris famam, non formam, vulgatam esse oportere. [Emblème] C.
Alma Venus, quaenam haec facies ? quid denotat illa   
Testudo, molli quam pede Diva premis ?
Me sic effinxit Phidias, sexumque referri   
Foemineum nostra iussit ab effigie :
Quodque manere domi, et tacitas decet esse puellas,   
Supposuit pedibus talia signa meis.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : La renommee plus que la beaulté de femme est de pris.
Phidias feist une statue
De Venus dame en volupté.
Soubz ses piedz meist une Tortue,
Ou le meurs de femme a notté.
La Tortue garde son hostel,
Pour faire voix, ne ouvrant la bouche.
Et tost a teste & piedz bouté,
En la maison, dez qu’on la touche.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 18/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.