Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Contre les dilapideurs (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Contre les dilapideurs (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 18 / 116)

Datation : 1542   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4173   (n°18 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Ocni effigies, de his qui meretricibus donant, quod in bonos usus verti debeat. [Emblème] XVII.
Impiger haud cessat funem contexere sparto,   
Humidaque artifici iungere fila manu,
Sed quantum multis vix torquet strenuum horis,   
Protinus ignavi ventris asella vorat.
Foemina, iners animal, facili congesta marito   
Lucra rapit, mundum prodigit inque suum.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : L’effigie de Ocnus, contre ceulx qui donnent aux garses ce qu’on doibt convertir a bon usaige.
Ung homme avec des joncs d’espaigne
Faisoit cordes incessamment :
Mais pour quelque peine qu’il preigne,
Il n’en a rien finablement :
Car son anesse hastivement,
Mangeoit pour foin tout son ouvrage,
Maintes femmes pareillement,
Consument tost grand labourage.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 17/02/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.