Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La déesse Occasion (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
La déesse Occasion (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 17 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Allégorie

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4135   (n°17 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Allégorie de la Fortune - Frans Francken II // La Fortune et le jeune enfant (Fables de La Fontaine, Barbin, 1668) - Chauveau // La Fortune de la France - Abraham Bosse

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. In occasionem. [Emblème] XVI.
Lysippi hoc opus est, Sicyon cui patria. Tu quis ?   
Cuncta domans capti temporis articulus.
Cur pinnis stas ? Usque rotor. Talaria plantis   
Cur retines ? Passim me levis aura rapit.
In dextra est tenuis, dic, unde novacula ? Acutum   
Omni acie hoc signum me magis esse docet.
Cur in fronte coma ? Occurens ut prendar. At heus tu,   
Dic, cur pars calva est posterior capitis ?
Me semel alipedem si quis permittat abire,   
Ne possim apprenso postmodo crine capi.
Tali opifex nos arte tui caussa edidit, hospes :   
Utque omnes moneam, pergula aperta tenet.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : De la deesse Occasion.
Je suys Occasion que Lysippus forma,
La marque seulle estant du chair temps que l’homme a.
La roe ay soubz mes piedz, dont ne puis arrester.
Les plumes que je y ay, me font plus fort haster.
Mon rasoir signe rend, que tout oultre je taille.
Mes cheveulx au front seul, monstrent qu’on ne me faille :
Car si le doz je tourne, a coup puis eschapper : Veu que derriere poil n’ay, ou l’on me puisse happer. A cause de vous tous, l’ouvrier feist mon histoire Esperant que seray image monitoire. Pour ce santé durant, mettez le temps a point Veu que en vieillesse, a tard remord au cueur vous point.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 26/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.