Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Garder un secret (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Garder un secret (Alciat, Emblematum Libellus, 1542)
Cette notice fait partie d’une série : Andreas Alciatus, Emblematum Libellus, Paris, Wechel, 1542 (pièce ou n° 9 / 116)

Datation : 1542

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Thésée et le minotaure, Minotaure seul

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Notice n° A4128   (n°9 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Ne pas publier le secret des Princes (Baudoin, 1638) - Briot

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Non vulganda consilia. [Emblème] VIII.
Limine quod caeco, obscura et caligine monstrum   
Gnosiacis clausit Daedalus in latebris,
Depictum Romana phalanx in proelia gestat,   
Semiviroque nitent signa superba bove :
Nosque monent, debere Ducum secreta latere   
Consilia. Auctori cognita techna nocet.
2. Traduction française par Lefevre, Paris, Wechel, 1536 (même gravure) : Tenir encloz secret.
Jadiz Romains firent portraire,
Minotaurus en leur enseigne :
Dire en ce voulans qu’on doibt taire,
Secret de quelque part qu’il viegne :
Et affin que sur ce on compreigne
De tel paincture la raison,
Nul n’est vivant qui entrepreigne,
Tirer tel monstre hors sa maison.
2. Première version de cet emblème dans l’édition princeps de 1531.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Munich, Bayerische Staatbibliothek
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Paris, Bibliothèque de l’École normale supérieure
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 25/01/2006
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 15/05/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.