Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Meurtre de Gaudri évêque de Laon (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Vaumort
Meurtre de Gaudri évêque de Laon (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Vaumort Auteur : Vaumort, Édouard (?-1886) peintre sur faïence, p. figures, paysages
Œuvre signée.
Graveur : Guillaume, Jean Baptiste Amédée (1822-1893), graveur

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 49 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. 12e siècle. France
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Marches / Sol quadrillé

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 9,4 * Largeur 13,9 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3923   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « ED VAUMORT », à droite « J GUILLAUME S[culpsit] ». 2. Chapitre XIX, « Les Communes. (1072-1180.) », p. 187.

Analyse de l’image :
    Moyennant finances, les bourgeois de Laon ont obtenu de leur évêque, appelé Gaudri, que la ville fût érigée en commune. La charte est scellée avec la garantie du roi. Mais Louis le Gros, pressé par l’argent que l’évêque lui offre, se délie de son serment et ordonne la fin de la commune. Un impôt va être levé pour rembourser l’évêque et payer le roi. « Quarante bourgeois jurèrent la mort de l’évêque et des nobles ses complices. Ils soulevèrent le peuple aux cris de : Commune ! Commune ! Les nobles accoururent au secours d el’évêque ; ils furent enveloppés et massacrés : le peuple força l’évêché ; l’évêque fut dévouvert au fond d’un cellier où il s’était caché ; on l’en arracha et on lui fendit la tête à coups de hache. » (P. 188.) Cette révolte dégénère en anarchie. En 1128, cependant, l’évêque successeur de Gaudri consent au rétablissement de la commune de Laon, le roi la ratifie et ne se rétractera plus.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 05/12/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.