Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Brennus met son épée dans la balance (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Belin
Brennus met son épée dans la balance (H. Martin, Hist. de France, 1886) - Belin Auteur : Belin, Auguste (?) peintre, graveur et lithograhe du 19e siècle
Œuvre signée.
Graveur : Deschamps, Émile (1822-1893)

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 4 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. La Gaule
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 13,8 * Largeur 10,5 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3839   (n°15 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Kig(?) Belin » à droite « B(?) Deschamps ». 2. Chapitre III, « Décadence des Gaulois (De l’an 203 à l’an 58 avant Jésus-Christ) », page 17.

Analyse de l’image :
     « [Les Gaulois] ne purent toutefois prendre d’assaut la citadelle de Rome, le rocher du Capitole, et les Romains négocièrent la rançon de leur cité. On raconte que, lorsque les Romains payèrent en lingots d’or le rachat de Rome, les Gaulois employèrent de faux poids pour augmenter la somme qu’ils devaient recevoir. Les Romains se plaignant, le Brennus, c’est-à-dire le général des Gaulois, mit encore en plus son épée dans la balance, en s’écriant : Malheur aux vaincus ! L’orgueil de la victoire avait troublé l’âme des Gaulois, et ils ne pensaient pas que d’autres pourraient aussi plus tard leur dire : Malheur aux vaincus ! Le Brennus qui remporta cette grande victoire était de la tribu des Sénons, et les Sénons étaient une colonie du pays de Sens en Champagne. » (P. 15.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/11/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 06/01/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.