Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Fondation de Marseille (Henri Martin, Histoire de France, 1886) - Dupré
Fondation de Marseille (Henri Martin, Histoire de France, 1886) - Dupré Auteur : Dupré, Georges (?) (1807-1853) peintre d’histoire
Œuvre signée.
Graveur : Bayard, Émile Antoine (1837-1891)

Cette notice fait partie d’une série : Henri Martin, Histoire de France populaire, Paris, Furne-Jouvet, s. d. (pièce ou n° 3 / 116)

Datation : 1886

Sujet de l’image : Histoire moderne. La Gaule
Dispositif : Banquet, danse, ronde

Objets indexés dans l’image :
Coupe / Table

Nature de l’image : Gravure
Dimensions :  Hauteur 13,6 * Largeur 13,6 cm

Lieu de conservation : Collection particulière (Cachan)
Notice n° A3838   (n°10 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé en bas à gauche « Dupré », à droite « Emile Bayard ». 2. Chapitre II, « Victoires et conquêtes des Gaulois (De l’an 1500 à l’an 278 avant Jésus-Christ) », page 13.

Analyse de l’image :
     « Un jour, un navire parti de la ville grecque de Phocée jeta l’ancre dans un des golfes de la côte qui s’étend à l’orient des bouches du Rhône. Le chef gaulois du pays mariait sa fille. Il fit bon accueil aux étrangers, et les invita au festin de noce. Suivant la coutume gauloise, la jeune fille choisissait un époux à sa volonté parmi les prétendants assis autour de la table de son père. Sur la fin du repas, la fille du chef entra, une coupe à la main ; elle promena ses regards sur l’assemblée, s’arrêta devant le capitaine des Grecs, et lui tendit la coupe dans laquelle elle avait bu la première. C’était la manière de désigner le préféré. Le chef des Gaulois crut que le ciel protégeait l’étranger et avait inspiré sa fille. Il donna pour dot au chef grec la plage devant laquelle était amarré son navire, et le Grec y jeta les fondements d’une ville. C’est ainsi que fut fondée Marseille (600 ans avant Jésus-Christ). » (Pp. 13-14.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Cachan, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/11/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.