Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Laocoon & ses fils - Agesandros, Athenodoros & Polydoros de Rhodes
Laocoon & ses fils - Agesandros, Athenodoros & Polydoros de Rhodes
Datation : entre -40 et -20

Sources textuelles : Virgile, Énéide, Chant 02 (Récit par Énée de la chute de Troie) v. 199-231
Pline l’Ancien, en latin Caius Plinius Secundus (23-79), Histoire naturelle XXXVI, 37
Pétrone, Caius Petronius Arbiter (mort en 65) Satiricon, LXXXIX. Ekphrasis en vers de la Prise de Troie, vv. 41-50

Sujet de l’image : Guerre de Troie. Laocoon

Objet indexé dans l’image : Serpent

Lieu de conservation : Rome, Vatican
Notice n° A3313   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La Découverte du Laocoon - Robert // Proportions de la statue de Laocoon (Encyclopédie, t20, Dessein, Pl36) // Laocoon - Marco Dente

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Le groupe de Laocoon fut découvert en 1506 à Rome dans une vigne. On identifia les quatre morceaux récupérés comme appartenant à un même ensemble : le prêtre Laocoon et ses deux fils dans leur lutte mortelle avec le serpent envoyé par Neptune de l’île de Ténédos pour condamner à mort et ainsi discréditer celui qui avait prédit la chute de Troie si l’on faisait rentrer le cheval laissé par les Grecs. Michel-Ange assista à cette découverte. Manquaient le bras droit du prêtre, dont un morceau a été retrouvé en 1905 (L. Pollack), et des fragments des bras de ses deux fils.
Ce groupe de marbre fut identifié à la Renaissance (Sangallo) à celui que Pline l’Ancien décrit comme ayant été exécuté dans un seul bloc de marbre par les trois artistes hellénistiques Agesandros, Athenodoros et Polydoros de Rhodes. Il a été considéré comme un modèle de l’école de Pergame, école de sculpture hellénistique florissante sous les rois Eumène II (mort en 159 av. J-C) et Attale III, puis sous l’administration romaine (à partir de 133 av. J-C).
M. Bieber datait encore le Laocoon d’environ 50 av. J-C (Laocoon, the Influence of the Group since its Rediscovery, New York, 1942). Mais on date aujourd’hui au moins le marbre de l’autel sur lequel Laocoon s’appuie du 1er siècle après Jésus-Christ, et les trois sculpteurs rhodiens, spécialisés dans la copie d’ouvrages antérieurs, auraient été actifs à la même époque.
Il aurait donc existé un groupe de Laocoon antérieur à celui que nous avons sous les yeux.
3. Une copie du groupe en marbre du Vatican se trouve à la Galerie des Offices à Florence : elle a été exécutée par Baccio Bandinelli pour le pape Léon X en 1525.
La plus ancienne estampe représentant Laocoon, avant sa restauration, est celle de Marco Dente (†1527), un élève de Marc-Antoine Raimondi. Voir lien.

Analyse de l’image :
     Laocoon était le frère d’Anchise et un prêtre d’Apollon.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Rome, Vatican
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction : http://commons.wikimedia.org/
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 03/03/2005
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 11/10/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.