Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
C’est un fils, Monsieur ! - Moreau le Jeune
C’est un fils, Monsieur ! - Moreau le Jeune Auteur : Moreau le jeune, Jean Michel (1741-1814)

Datation : entre 1775 et 1776

Source textuelle : Rétif de la Bretonne, Le Monument du Costume (1776) p. 28

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objets indexés dans l’image :
Chien / Rideau de séparation / Statuette / Table / Tableau sur le mur

Nature de l’image : Dessin à la plume
Technique utilisée : Plume et encre noire, lavis gris, aquarelle et gouache sur papier
Dimensions :  Hauteur 27 * Largeur 21,5 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Petit Palais, P.P.D. 2054

Bibliographie : Th. Burollet, J.-L. de Los Llanos, Fragonard & le dess. fçs, Paris-Musées, 1992, n° 84, p. 160
Notice n° A2852   (n°2 sur 23)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Composition gravée, sans doute d’après un autre dessin, par L. Halbou, dans le même sens, et publiée dans la troisième suite parue en 1781.
Gravure, également dans le même sens, de PierreCharles Baquoy, 1776. Musée Carnavalet.

Analyse de l’image :
    Le bureau de monsieur et le rideau qui pend devant la porte du cabinet délimitent l’espace restreint de la scène, où l’enfant apparaît encadré par la jeune et la vieille servantes. Le jeune père levant les bras au ciel constitue le spectateur privilégié de cette scène, dont il est séparé par le bureau, qui établit la coupure sémiotique dans l’espace de la représentation. Mettant en abyme notre propre regard sur la scène, le père constitue un embrayeur visuel. Ses bras levés, son mouvement vers l’avant, qui donnent à la scène sa dimension effusive, tendent cependant à annuler la coupure marquée par le bureau (le geste du père est redoublé par l’élan du chien sur le fauteuil) : bientôt, le père prendra l’enfant dans ses bras.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Musée du Petit Palais
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/10/2004
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.