Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Intrépidité de Fabricius au camp de Pyrrhus (étude prép.) - Ferdinand Bol
Intrépidité de Fabricius au camp de Pyrrhus (étude prép.) - Ferdinand Bol Auteur : Bol, Ferdinand (1616-1680)

Datation : entre 1651 et 1656

Source textuelle : Plutarque (v46/49-v125) Vie de Pyrrhus, §41

Sujet de l’image : Sujet historique. Pyrrhus

Objets indexés dans l’image :
Dais / Estrade / Marches

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 71 * Largeur 54,5 cm

Lieu de conservation : Amsterdam, Amsterdams Historisch Museum

Bibliographie : DF Mosby &al, Gods Saints & Heroes, Dutch painting in the age of Rembrandt, 1980, n° 38, p. 168
Notice n° A2404   (n°12 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Intrépidité de Fabricius au camp de Pyrrhus - Ferdinand Bol

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Étude préparatoire pour la composition monumentale de 1656, qui se trouve au Palais Royal d’Amsterdam (ex Hôtel de ville), Chambre des Burgomasters.

Analyse de l’image :
     Caius Fabricius conduit la délégation romaine envoyée à Pyrrhus pour négocier la paix. Cineas avertit Pyrrhus que Fabricius est pauvre : le roi tente donc le premier jour de le soudoyer le premier jour en lui offrant de l’or et de l’argent. Fabritius refuse. « Pyrrhus ne feit autre chose pour l’heure : mais le lendemain le cuidant espouventer pour ce qu’il n’avoit jamais veu d’elephant, commanda à ses gens, que s-quand ilz seroient eulx deux ensemble à deviser, on amenast auprès d’eulx le plus grand de ses elephans derriere une tapisserie : ce qui fut fait, et à un certain signe qu’il avaoit ordonné fut soudainement la tapisserie retirée, et se toruva l’elephant avec sa trompe au dessus de la teste de Fabricius, et jetta un cry effroyable et horrible à merveilles. Adonc Fabricius se retournant tout doulcement, sans autrement s’en esmouvoir, se prit à rire, et dit à Pyrrhus en soubriant, Ny ton or ne m’esmeut hier, sire, ny ton elephant aujourd’huy. (Plutarque, Vie de Pyrrhus, trad. Amyot, §41, CFL, I, p. 

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Amsterdam, Amsterdams Historisch Museum
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 07/04/2004
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 03/07/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.