Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les sevreuses - Greuze
Les sevreuses - Greuze Auteur : Greuze, Jean-Baptiste (1725-1805)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1765 (pièce ou n° 121 / 261)

Datation : 1765

Sujet de l’image : Sujet de genre. Scène d’intérieur
Dispositif : Scène en frise sans profondeur

Objets indexés dans l’image :
Chien / Drap / Fenêtre / Les personnages font groupe et constituent la scène / Personnage endormi ou évanoui / Personnage nous regardant

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 31,7 * Largeur 39,6 cm

Lieu de conservation : Kansas City, The Nelson-Atkins Museum of Art, 31-61

Bibliographie : Edgar Munhall, Greuze the Draftsman, Merrel, Londres/Frick Collection, NY, 2002, Fig. 88, p. 115
Diderot, Salon de 1765, éd. E. M. Bukdahl, A. Lorenceau, G. May, Hermann, 1984, Texte p. 201 ; Fig. 27 avant p. 183
Notice n° A2202   (n°15 sur 17)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Femme assise tenant un enfant, étude pour Les Sevreuses - Greuze // Le Berceau - Fragonard

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Achat par le William Rockhill Nelson Trust.
Le tableau ne figure pas dans le Livret. Diderot lui attribue le n°126 à la suite des tableaux numérotés de Greuze. 126 désigne dans le livret « Plusieurs tableaux sous le même numéro », de Guérin.
3. Voir gravure : « Les Sevreuses. Gravées d’après le Tableau original de même grandeur, de Jean Baptiste Greuze Peintre du Roy. Tiré du Cabinet de Monsieur de la Reyniere ; Commencé par Mr Tilliard, et fini par Pierre Charles Ingouf en 1769. » Bnf Estampes Dc 8 Fol., folio 78, cliché 57C13417. 32x40,4 cm.

Analyse de l’image :
    « 121. Les Sevreuses
   Autre esquisse. Du même
   Chardin l’a placée au-dessous de la famille de Roslin : c’est comme s’il eût écrit au-dessous de l’un des tableaux : “Modèle de discordance” ; et au-dessous de l’autre : “Modèle d’harmonie”.
   En allant de la droite à la gauche, trois tonneaux debout sur une même ligne, une table ; sur cette table une écuelle, un poêlon, un chaudron, et autres ustensiles de ménage. Sur le plan antérieur, un enfant qui conduit un chien avec une corde ; à cet enfant tourne le dos une paysanne, sur le giron de laquelle une petite fille est endormie. Plus vers le fond, un assez grand enfant qui tient un oiseau ; on voit un tambour à ses pieds, et la cage de l’oiseau attachée au mur. Ensuite une autre femme assise et groupée avec trois petits enfants ; derrière elle un berceau ; sur le pied du berceau un chaton ; à terre, au-dessous, un coffre, un oreiller, des bâtons de coteret, et autres agrès de chaumières et de sevreuses. Ostade ne désavouerait pas ce morceau. On ne peint pas avec plus de vigueur. L’effet en est vrai. On ne cherche pas d’où vient la lumière. Les groupes sont charmants. C’est la petite ordonnance la moins recherchée et la mieux entendue. Vous croyez être dans une chaumière. Rien ne détrompe, ni la chose, ni l’art. On demande que le berceau soit plus piqué de lumière ; pour moi, c’est le tableau que je demande... Ah ! je respire ; me voilà tiré de Greuze. Le travail qu’il me donne est agréable ; mais il m’en donne beaucoup. » (Diderot, Salon de 1765, Versini, p. 393.)

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Kansas City, The Nelson-Atkins Museum of Art
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/12/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 12/09/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.