Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Enthusiasm delineated (Représentation de l’enthousiasme) - Hogarth
Enthusiasm delineated (Représentation de l’enthousiasme) - Hogarth Auteur : Hogarth, William (1697-1764)

Datation : 1761   (date conjecturale)

Sujet de l’image : Allégorie satirique
Dispositif : Prédication

Objets indexés dans l’image :
Chaire / Fenêtre

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Technique utilisée : eau-forte et taille douce
Dimensions :  Hauteur 37,3 * Largeur 32,7 cm

Lieu de conservation : Londres, British Museum, 1858,0417.582

Bibliographie : J.Burke/C.Caldwell Hogarth AlpineFineArts London, n° 252
Notice n° A1764   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Les Miracles de saint Ignace de Loyola - Rubens // Crédulité, superstition et fanatisme - Hogarth // Le Rêve de Mangogul (Denis Diderot, Les Bijoux indiscrets, 1748, fig. 6)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
2. Acquis par le musée en 1858.
3. L’ensemble de la composition parodie le « Saint Ignace de Loyola » de Rubens. Voir liens.

Analyse de l’image :
    Cette satire du Méthodisme parodie les maîtres de la peinture classique. Elle est dédiée à l’archevêque de Cantorbéry, mais ne fut jamais publiée. Le prédicateur, dont le modèle est George Whitefield, porte une robe d’Arlequin sous sa soutane. Sous sa perruque qui s’envole dans l’enthousiasme du prêche, il apparaît tonsuré à la manière d’un Jésuite : il s’agit d’identifier les Méthodistes aux Catholiques, conformément aux préjugés populaires de l’époque. George Whitefield brandit deux pantins : à gauche, Dieu entouré d’anges imite une fresque de Raphaël dans la Chambre d’Héliodore au Vatican ; à droite, un diable agite un grill. Sur la chaire sont suspendues d’autres pantins : de gauche à droite, Adam et Ève, Pierre avec sa clef tirant les cheveux de Paul, reconnaissable à son épée, Moïse avec ses deux cornes et les tables de la loi, accompagné d’Aaron. Le texte du sermon est lisible sur le rebord de la chaire, sous la manche droite du prédicateur : « I speak as a Fool » (II Corinthiens 11, 23). Un thermomètre

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Londres, British Museum
Traitement de l’image : Scanner
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 02/10/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 04/10/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.