Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Claire voile Julie morte (Nouvelle Héloïse, Barbier LVI11) - Wattier
Claire voile Julie morte (Nouvelle Héloïse, Barbier LVI11) - Wattier Auteur : Wattier, Émile (1800-1868)
Œuvre signée.
Graveur : Brugnot (graveur du XIXe siècle)

Cette notice fait partie d’une série : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, Paris, Barbier, 1845
Datation : 1845

Source textuelle : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, VI L11 (Maladie et mort de Julie)

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Lit de mort / Voile

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, L 316 (1-2)
Notice n° A1732   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Claire voile Julie morte (La Nouvelle Héloïse, Rey 1761 fig12) - Gravelot

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Emile Wattier [bg]

Analyse de l’image :
    Alors qu’une foule s’est rassemblée devant la maison des Wolmar en croyant que Julie n’était pas encore morte, Claire dépose sur le visage de son amie, morte depuis trente-six heures, un voile brodé d’or et de perles que Saint-Preux lui avait rapporté des Indes. Elle maudit quiconque oserait le lever (NH, 6e partie L.11 p.727). Cette estampe insérée dans le corps du texte (p. 320 de notre édition) fait suite à l’illustration pleine page qui illustrait la veillée funèbre (face à la p. 329).


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Photographie numérique
 du 18/07/20
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 23/09/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.