Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Julie brutalisée par son père (Nouvelle Héloïse, Barbier 1845 fig8) - Johannot
Julie brutalisée par son père (Nouvelle Héloïse, Barbier 1845 fig8) - Johannot Auteur : Johannot, Tony (1803-1852)
Œuvre signée.
Graveur : Brugnot (graveur du XIXe siècle)

Cette notice fait partie d’une série : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, Paris, Barbier, 1845 (pièce ou n° 8 / 37)

Datation : 1845

Source textuelle : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, I L63 (Querelle de Julie et de son père) Première partie, lettre 63

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, L 316 (1-2)
Notice n° A1680   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Julie brutalisée par son père (La Nouvelle Héloïse, Lond. 1774 fig2) - Moreau // Julie brutalisée par son père (Nouvelle Héloïse, OC 1788 fig2) - Moreau

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Tony Johannot (bd)

Analyse de l’image :
    Le baron d’Etange, qui a su par Milors Edouard que Saint-Preux aimait sa fille et osait la demander en mariage, querelle sa femme et insulte le précepteur. Julie le défend et déclenche la colère de son père qui la bat malgré l’interposition de sa femme. Julie fait un faux pas et tombe contre le pied d’une table. M. d’Etange se réconciliera avec Julie le soir même mais la chute de la jeune fille entraînera un avortement accidentel (NH, 1e partie L.63 pp.174-178).


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Photographie numérique
 du 18/07/20
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 15/09/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.