Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La continence de Scipion - Pompeo Batoni
La continence de Scipion - Pompeo Batoni Auteur : Batoni, Pompeo (1708-1787)

Datation : entre 1771 et 1772   (date conjecturale)

Source textuelle : Tite-Live, Histoire romaine, livre XXVI Chapitre L

Sujet de l’image : Sujet historique. La Continence de Scipion
Dispositif : Présentation, hommage, conseil

Objets indexés dans l’image :
Estrade / Perspective d’architecture / Trône, siège de commandement

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 226, * Largeur 297, cm

Lieu de conservation : Saint-Pétersbourg, Ermitage, ГЭ-2609
Notice n° A1627   (n°18 sur 80)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Thétis enlève son fils Achille endormi au centaure Chiron - Pompeo Batoni // La Continence de Scipion - Lemoyne

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Entré au musée en 1926, depuis le Palais Gatchine.
3. Pendant de L’Enlèvement d’Achille commandé par Catherine II. Voir lien.

Analyse de l’image :
    Pendant la seconde guerre punique, Publius Cornelius Scipio, alors âgé de 24 ans, était à la tête des armées romaines dans la campagne contre l’Espagne. Il avait pris d’assaut Carthagène en un seul jour. L’usage voulait qu’il reçût en butin la plus belle jeune fille de la ville. Renonçant à ses prérogatives, il la rendit à son bien-aimé. L’homme de gauche qui porte le butin et le soldat de droite qui monte la garde, tous deux placés de dos, encadrent la scène proprement dite et délimitent l’écran de la représentation. Le soldat de droite pose le pied gauche sur la première marche du trône de Scipion ; il passe de l’espace profane du public à l’espace sacré du pouvoir, figurant l’effraction constitutiive du dispositif scénique : chaque spectateur effleure subrepricement de l’œil, comme lui du pied, depuis l’espace réel l’espace virtuel de la représentation.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Saint-Pétersbourg, Musée de l’Ermitage
Traitement de l’image : Image Web
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 24/09/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 24/05/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.