Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Découvrir le Master LIPS « Littérature et Psychanalyse »
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roger attache son hippogriphe à un myrte (Rol furieux Venise Valgrisi 1562 ch6)
Roger attache son hippogriphe à un myrte (Rol furieux Venise Valgrisi 1562 ch6) Auteur : Dosso Dossi, Giovanni de Lutero dit (1489-90/1542)

Cette notice fait partie d’une série : Lodovico Ariosto, Orlando furioso, Venise, V. Valgrisi, 1562, con privilegio (pièce ou n° 6 / 46)

Datation : 1562

Source textuelle : Roland furieux, chant 06 (Roger et l’hippogriffe, Astolphe en myrte)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Nature de l’image : Gravure sur bois
Dimensions :  Hauteur 21,3 * Largeur 14 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Résac yd 389
Notice n° A1498   (n°6 sur 46)  Notice précédente  Notice suivante  Toutes les notices 
Comparaison avec d’autres notices : Roger dans l’île d’Alcine (Roland furieux Venise Zatta 1776, ch6) // Roger dans l’île d’Alcine (Roland furieux Valvassori 1566, ch6) // Roger dans l’île d’Alcine (Roland furieux Anvers 1558, ch6) // Ariodant & le roi d’Ecosse, Roger & l’hippogriffe (RolFur 1584 ch6) - G. Porro // La Forêt des suicidés (Dante Enfer ch13) - Botticelli

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Gravure sur page de gauche, en verso, avec numéro de page en haut à gauche, 50, et en-tête centré, CANTO [SESTO., p. 51]. Argument sur la page en regard (p. 51).
3. L’édition Franceschi reprend dans le même sens cette gravure, mais ajoute une séquence au premier plan, correspondant à la fin du chant V, rompant ainsi avec l’unité de lieu. Le palais d’Alcine, représenté en haut à gauche ici, est remplacé chez Franceschi par la ville d’Alcine. Cette représentation de biais, en perspective donc, est exceptionnelle dans cette édition, qui préfère généralement les représentations de face. L’édition Valvassori privilégie comme ici Roger attachant l’hippogriphe au myrte et se reposant au bord de l’eau, mais la composition est différente.

Analyse de l’image :
          Au premier plan, Roger arrivé sur l’île d’Alcine attache son hippogriffe à un myrte qui n’est autre qu’Astolphe métamorphosé par la magicienne. Au second plan, Roger qui se désaltère au bord de l’eau après avoir ôté son casque relève la tête en entendant siffler le myrte. Le locus amoenus est signifié par le lapin et le cerf, sur la droite.     Sur les conseils d’Astolphe, Roger prend le chemin qui doit lui permettre de contourner la ville et le palais d’Alcine pour parvenir jusqu’à la partie de l’île que contrôle sa sœur Logistille, la bonne fée. Il n’ose pas remonter sur sa capricieuse monture, qu’il mène à pied, en la tenant par le harnais.     En haut à droite, comme Astolphe le lui avait prédit, Roger affronte une troupe de monstres commis à la garde des frontières du territoire d’Alcine. Le chef de ces monstres est monté sur une tortue.     Sur la gauche au même niveau surviennent les deux demoiselles à la licorne qui mettront en déroute les monstres et conduiront Roger jusqu’à la cité d’Alcine, dont on distingue, en haut à gauche, les portes magnifiques sous les colonnes desquelles s’ébattent des jeunes filles. Au centre, un écuyer tient deux montures, probablement l’hippogriffe et l’alezan que les demoiselles viennent offrir à Roger. Derrière lui, une rivière et un pont, ainsi que la mention ERI pour Eriphile, évoquent le combat de Roger contre Eriphile, à la demande des demoiselles à la licorne. Ce combat, qui permettra à Roger d’accéder au palais d’Alcine, est raconté au chant suivant.


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 2301847 du 31/01/20    Cliché n° NBA088658
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 19/08/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.