Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roger délivre Angélique de l’orque (Roland furieux Anvers 1558, ch10)
Roger délivre Angélique de l’orque (Roland furieux Anvers 1558, ch10)
Cette notice fait partie d’une série : Orlando furioso, trad. esp. avec suite par Espinosa, Anvers, M. Nucio, 1558 (pièce ou n° 10 / 46)

Datation : 1549

Source textuelle : Roland furieux, chant 10 (Biren trahit Olympe, Roger et l’orque)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle
Dispositif : Face à face agonistique

Objets indexés dans l’image :
Dragon / La scène a un public

Nature de l’image : Gravure sur bois

Lieu de conservation : Montpellier, Médiathèque centrale d’agglomération Émile Zola, 31595 (1) RES in-4°
Notice n° A1374   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : La trahison de Biren; Roger & l’orque (Roland furieux Valvassori 1566, ch10) // Roger combat l’orque (Roland furieux Venise 1549, ch10) // Ariane à Naxos (Epîtres d’Ovide, trad. Octovien de Saint-Gelais, f°179v°)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Le chant X est nommé chant IX (décalage depuis le chant III).

Analyse de l’image :
     A gauche, Olympe quittant la tente où elle a passé la nuit s’avance avec effroi à la pointe de l’île où elle a été abandonnée par Biren, dont le bateau disparaît au loin. Au centre, Roger monté sur son hippogriphe affronte l’orque. A droite, Angélique est attachée à son rocher devant l’île d’Ébude.    L’orque crache un geyser d’eau comme une baleine, mais par la bouche...    Le combat de Roger contre l’orque est la performance centrale de cette gravure, encadrée par les deux figures féminines du désespoir que sont Olympe abandonnée sur son île et Angélique enchaînée au rocher. Ces deux figures se répondent en quelque sorte de part et d’autre du combat, et ce d’autant plus qu’Olympe sera au chant XI à la place où se trouve ici Angélique, au chant X !     Dans les gravures du seizième siècle, le corps exposé de la jeune femme sur le rocher n’est pas l’enjeu central de la représentation. Ici, c’est la performance chevaleresque qui est privilégiée, dont la jeune femme est, mais n’est que l’enjeu et la récompense.


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Photographie numérique
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction :
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 14/04/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.