Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Renaud boit à la fontaine d’Oubli (Rol. furieux Brunet 1776, ch42) - Cochin
Renaud boit à la fontaine d’Oubli (Rol. furieux Brunet 1776, ch42) - Cochin Auteur : Cochin le jeune, Charles-Nicolas (1715-1790)
Œuvre signée.
Graveur : Launay, Nicolas de (1739-1792)

Cette notice fait partie d’une série : L’Arioste, Roland furieux, trad D’Ussieux ill Cochin/Moreau... Paris Brunet 1776 (pièce ou n° 84 / 92)

Datation : entre 1776 et 1777

Source textuelle : Roland furieux, chant 42 (Dédain sauve Renaud de son amour pour Angélique)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle

Objets indexés dans l’image :
Fontaine / Nuage, nuée

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Lunel, Bibliothèque municipale, Fonds Médard, G. 49
Notice n° A1355   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Poliphile à la fontaine (Songe de Poliphile, 1546, F2v) - Jean Goujon // La Religion naturelle démasque la Superstition (Pensées philosophiques, 1746) // Bradamante vainc Atlant (Roland furieux Venise Zatta 1776, ch4)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. En bas à gauche, « C. N. Cochin del. » ; à droite, « N. De Launay sc. »
2. Gravure reprise de l’édition Baskerville/Molini, Birmingham et Paris, 1773, où elle portait le titre suivant : Gli disse quel che dianzi dir non volle : / Sappi, Rinaldo, il nome mio è lo Sdegno, / Venuto sol per sciorti il giogo indegno.

Analyse de l’image :
         Un chevalier inconnu qui vient de délivrer Renaud du monstre qui s’agrippait à son dos, invite Renaud à se désaltérer à l’eau froide d’une fontaine. Il tient dans sa main gauche un gourdin enflammé et désigne de la main droite la fontaine, qui n’est autre que la fontaine de désamour (inventée par Boiardo), qui délivre Renaud de son amour pour Angélique. Une fois Renaud guéri de sa passion, comme l’indique Amour qui en haut à gauche prend la fuite avec son arc, le chevalier peut révéler son identité : c’est Dédain.     Dédain est traité dans l’image comme une apparition surnaturelle. Il est nimbé d’un nuage et ses pieds flottent au dessus du sol. Le monument de la fontaine et le corps de Dédain circonscrivent l’espace restreint de la scène. Amour et le cheval de Renaud constituent, depuis l’espace vague, les spectateurs de la scène.


Sujet de recherche : Iconographie du Roland furieux
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Stéphane Lojkine
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 01/04/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.