Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Roger délivrant Angélique (version du Louvre) - Ingres
Roger délivrant Angélique (version du Louvre) - Ingres Auteur : Ingres, Jean-Auguste-Dominique (1780-1867)
Œuvre signée.

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1819
Datation : 1819   (Œuvre datée)

Source textuelle : Roland furieux, chant 10 (Biren trahit Olympe, Roger et l’orque)

Sujet de l’image : Fiction, 16e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 145 * Largeur 187 cm

Lieu de conservation : Paris, Musée du Louvre, INV 5419

Bibliographie : Valérie Bajou, Monsieur Ingres, A. Biro, 1999, n° 109, p. 156
Notice n° A1251   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Roger combat l’orque et sauve Angélique (Roland furieux, ch10, 1879) - Doré // Roger délivrant Angélique (version de Londres) - Ingres // Persée délivre Andromède - Véronèse // Modèle dans la pose du « Lierre » - photographie du sculpteur Henri Godet

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Signé et daté sur le rocher à droite d’Angélique : « Jad Ingres Pit Roma 1819 »

Analyse de l’image :
     Ce qui rend difficile l’analyse des dispositifs mis en œuvre par Ingres, c’est son apparent classicisme, et l’illusion qu’il donne d’une sagesse conservatrice dans la composition. En haut à droite, la lumière d’un phare établit sur un autre rocher, en retrait, métaphorise le regard du spectateur, porté par effraction sur la scène proprement dite, au centre de la composition. A gauche, le bouclier d’Atlant enveloppé d’un drap écarlate et la cape blanche de Roger se détachent sur le ciel marin verdâtre, ouvrant la toile de ce côté là aussi à la profondeur de l’espace vague. L’essentiel de ce qui est donné à voir vient s’inscrire dans l’espace délimité par le rocher d’Angélique, qui constitue ainsi l’espace restreint de la scène. Le premier écart par rapport à la tradition iconographique consiste à représenter la scène de nuit : G. Doré reprendra cette idée. Du coup l’espace vague est noyé dans l’ombre tandis que l’espace restreint apparaît brillamment éclairé par une lumière irréelle. La profondeur perspect

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Réunion des Musées Nationaux, Jean Schormans
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 21/03/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.