Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Nouvelles notices : Térence, dix siècles d'illustration théâtrale
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Mme de Merteuil aux pieds du chevalier (Liaisons dangereuses 1796 fig2) - Monnet
Mme de Merteuil aux pieds du chevalier (Liaisons dangereuses 1796 fig2) - Monnet Auteur : Monnet, Charles (1732-après 1808)
Œuvre signée.
Graveur : Le Mire, Noël (1724-1809)

Cette notice fait partie d’une série : Laclos, Les Liaisons dangereuses, Londres, 1796 (pièce ou n° 2 / 15)

Datation : 1796

Source textuelle : Laclos, Les Liaisons dangereuses (1782) L. 10

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objet indexé dans l’image : Sopha

Nature de l’image : Gravure sur cuivre
Dimensions :  Hauteur 14,1 * Largeur 9 cm

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, p Z 1205 (4-5)
Notice n° A1209   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Merteuil & le Chevalier (Les Liaisons dangereuses, Lond. 1820 fig1) - Dévéria

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure, à gauche « Tome I. », à droite « Page 62 ».
Signé sous la gravure à gauche « C. Monnet del[ineavi] », à droite « N. Le Mire sculp.[sit] ».
Légende sous la gravure : « O mon ami! lui dis-je, … Pardonne-moi mes torts ; je veux les expier à force d’amour. »
Le texte cité en deux parties renvoie pour nombre d’estampes à la phrase coupée par l’insertion de l’illustration.

Analyse de l’image :
    La marquise de Merteuil, après avoir traité volontairement froidement son amant, le chevalier, lui a donné un rendez-vous anonyme dans sa « petite maison » qualifiée pour l’occasion de « temple de l’amour ». Elle se fait reconnaître et promet du plaisir à son amant (LD, L. 10).


Sujet de recherche : B. Tane, Iconographie des Liaisons dangereuses
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Benoît Tane
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 9608514 du 11/06/19    Cliché n° B17002
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 15/02/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 18/03/2019
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.