Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Jephté sur le point de sacrifier sa fille - Le Brun
Jephté sur le point de sacrifier sa fille - Le Brun Auteur : Le Brun, Charles (1619-1690)

Datation : 1656   (date conjecturale)

Source textuelle : Juges 11, 29-40 (Bible de Jérusalem, p. 365)

Sujet de l’image : Sujet d’histoire sacrée. Jephté
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Autel / Main masquant le visage / Rebord

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 132 * Largeur 132 cm

Lieu de conservation : Florence, Musée des Offices, Galerie des Offices, inv. 1890, n°1006

Bibliographie : Mina Gregori, Le Musée des Offices et le Palais Pitti, 1994, Pl. Victoires, 1998, n° 747, p. 579
Notice n° A1176   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Le Brun a peint ce tableau, dont il existe une version à Moscou pour un dénommé Poncet et pour le comte de Brienne, Louis Henri de Loménie. Il fut acheté en 1793 par le grand-duc Ferdinand III.

Analyse de l’image :
     Au premier plan, au centre, Jephté agenouillée en prières s’apprête à mourir : face à elle, un jeune prêtre accroupi tient le plat sacrificiel qui doit recueillir son sang. Derrière elle, son père levant les yeux vers le Ciel brandit le poignard homicide.
   Au second plan à gauche, deux jeune filles assistent à la scène et figurent l’ambivalence de la relation scopique à la chose scénique : l’une se cache le visage dans les mains pour éviter de voir, saisie d’horreur et détournant ses yeux d’un spectacle irreprésentable ; l’autre se penche en avant pour regarder, malgré la tunique de Jephté qui fait écran pour elle à ce qui va se produire. Entre le regard et la chose scénique s’interpose l’écran de Jephté, qui offusque la vue mais dans le même temps établit la médiation symbolique : Jephté accomplit la volonté de Dieu et manifeste sa puissance.
   Il y a donc le voir, qui reçoit la plénitude de l’horreur, et le regarder, qui envoie la demande, se heurte à l’écran, et met en œuvre le dispositif.
   Derrière les deux femmes, on distingue les lances de l’armée de Jephté : c’est l’espace vague du réel.


Sujet de recherche : S. Lojkine, L’Œil révolté, chap. 2, Les figures et le moment
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Florence, Musée des Offices
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 10/02/2003
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.