Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Moldane tue sa femme (Nlle Justine, 1799, ch11, fig20)
Moldane tue sa femme (Nlle Justine, 1799, ch11, fig20) Auteur : Bornet, Claude, peintre et graveur du XVIIIe siècle

Cette notice fait partie d’une série : La Nlle Justine ou les malheurs de la vertu, [Colnet du Ravel] 1797 [1799] (pièce ou n° 21 / 41)

Datation : 1799

Source textuelle : Sade, Donatien Alphonse François, marquis de (1740-1814) La Nouvelle Justine, Chapitre XI, Pléiade, p. 727

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle

Objets indexés dans l’image :
La scène est observée par effraction / Porte entrebâillée / Quatrième mur / Rideau(x) de lit / Spectateur au premier plan

Nature de l’image : Gravure sur cuivre

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Réserve, Enfer 2507 (2)
Notice n° A0973   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : les robes à l’envers (Denis Diderot, Les Bijoux indiscrets, 1748, fig. 8)

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
1. Au-dessus de la gravure à gauche « T. II. », à droite « P. 311. »
3. On retrouve le narrateur spectateur au premier plan dans d’autres gravures comme celle des robes à l’envers dans Les Bijoux indiscrets.

Analyse de l’image :
     N’ayant pas réussi à faire punir Sulpice et Joséphine, les enfants qu’il a séduits, par leur père
   Moldane, lui-même libertin, Jérôme invite leur dévote mère à assister aux ébats de la famille, par un trou qu’il a ménagé dans la cloison de sa chambre. Mais la mère, timorée, s’avère incapable de vengeance. Le bruit qu’elle fait cependant attire l’attention de Moldane qui, dans un élan de fureur mi érotique, mi vengeresse, brise la cloison, attrape sa femme qui se trouvait derrière, l’attire dans la chambre et la poignarde devant leurs enfants.
    Jérôme est représenté à gauche, en embrayeur visuel de la scène, l’équivalent de la position du narrateur dans le récit. Au fond, la servante victoire horrifiée quitte la chambre en levant les bras au ciel.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Image Web
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : http://gallica.bnf.fr
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 04/11/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 16/08/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.