Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
L’amour maternel (La Nouvelle Héloïse, Veuve Duchesne 1764 fig12) - Gravelot
L’amour maternel (La Nouvelle Héloïse, Veuve Duchesne 1764 fig12) - Gravelot Auteur : Gravelot, Hubert-François Bourgignon dit (1699-1773)
Œuvre signée.
Graveur : De Longueil, Joseph (1730-1792)

Cette notice fait partie d’une série : Rousseau, La Nouvelle Héloïse, Neufchâtel/Paris Duchesne, 1764 (pièce ou n° 12 / 13)

Datation : 1764   (date conjecturale)

Source textuelle : Rousseau, Julie ou La Nouvelle Héloïse (1761) 6e partie, L.9

Sujet de l’image : Fiction, 18e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Nature de l’image : Gravure sur cuivre, eau-forte

Lieu de conservation : Paris, Bibliothèque nationale de France, Imprimés, Cote Bnf Z-36123 à 126

Bibliographie : Jo-Ann E. McEachern, Bibliography of the writings of JJRousseau, VF, 1993, n° 18B
Notice n° A0880   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Claire voile Julie morte (La Nouvelle Héloïse, Rey 1761 fig12) - Gravelot // Julie sauve son fils qui se noie (Nouvelle Héloïse, Lond. 1774 fig10) - Moreau

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. H Gravelot Inv[enit] [bas g.] De Longueil Sculp.[sit] [bas d.] L’Amour maternel. [bas centré]
2. Cette estampe remplace celle représentant Julie sur son lit de mort, 12e estampe prévue par Rousseau dans la série de 1761. Cette nouvelle estampe est très critiquée par Rousseau.
3. Dans une édition postérieure dans laquelle l’estampe inversée a dû être regravée, le pied de Julie, très visible sur le fond clair, est levé pour signifier son saut à venir; le pied de Julie « en l’air comme pour danser » est critiqué en marge d’un ex. par Rousseau (Oeuvres de J.J.Rousseau, Rey, 1769, tome VI conservé à Genève; reproduit par Y. Séité, ill. 13.).

Analyse de l’image :
    Julie se précipite au secours de son fils cadet, Marcellin, tombé dans le lac lors d’une partie organisée par la famille du baillif de Vevay à laquelle étaient invités les Wolmar ; la compagnie reconduisait M. de Wolmar qui entreprenait un voyage en se promenant le long de la digue qui relie le château de Chillon à la rive. Le bain de Julie et sa frayeur entraîneront sa mort (NH, 6e partie, L.9 p.702). On voit à gauche Fanchon qui tient l’aîné des garçons, Julie est au centre, retenue par sa fille Henriette et par le Baillif; à l’arrière plan, à droite, Mme d’Orbe, Mme la Baillive et M. de Wolmar.


Sujet de recherche : B. Tane, Roman&Illustration, chap. Rousseau
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Paris, Bibliothèque nationale de France
Traitement de l’image : Scanner
Photographie sur papier    Commande n° 9610757 du 01/07/19    Cliché n°
Localisation de la reproduction : Montpellier, Inst. de rech. sur la Renaissance l’âge classique & les Lumières
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Benoît Tane     Date de création : 02/10/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.