Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Gauvain sur le lit de la merveille (Ms de Perceval, Montpellier)
Gauvain sur le lit de la merveille (Ms de Perceval, Montpellier)
Cette notice fait partie d’une série : Manuscrit de Perceval, Bibliothèque de la Faculté de Médecine, Montpellier, H249
Datation : entre 1275 et 1300

Source textuelle : Chrétien de Troyes, Perceval Après le v. 7734 de l’éd. de Ch. Méla, LP

Sujet de l’image : Fiction médiévale
Dispositif : Composition performative

Objet indexé dans l’image : Lit

Nature de l’image : Enluminure

Lieu de conservation : Montpellier, Bibliothèque de la Faculté de médecine, H249

Bibliographie : Chrétien de Troyes, Le Conte du graal, éd. Ch. Méla, Livre de Poche, 1990
Notice n° A0697   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions sur la page en dehors de l’image.
1. Rubrique : Comment messire Gauvain s’assist el lit de la merveille 2. F°50

Analyse de l’image :
    Après le vers « Que je vos veïsse morir » Gauvain, en s’asseyant sur le lit de la merveille, s’engage dans une série d’épreuves au termes desquelles il mourra ou deviendra le seigneur du château des Reines mortes de la Roche-Sanguin. Gauvain est censé être seul dans cet épisode. Mais pour rétablir l’alignement d’hommes caractéristique des performances collectives représentées sur les autres images l’enlumineur a ajouté deux personnages. A moins qu’il ne s’agisse du nocher (et de son valet ?) adressant leurs dernières mises en garde avant de quitter les lieux et de laisser Gauvain seul face à une épreuve devenue irreprésentable ? La main levée pourrait signifier la mise en garde. Il y a donc un conflit entre l’histoire, qui suggère un face à face agonistique, et le lieu, le lit, qui conduit à une représentation influencée par le rituel du banquet.


Sujet de recherche : S. Lojkine, La Scène de roman, chap. 1 (Perceval)
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Montpellier, Bibliothèque inter-universitaire
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Montpellier, Bibliothèque de la Faculté de médecine
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 14/07/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 24/12/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.