Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Les œufs cassés - Greuze
Les œufs cassés - Greuze Auteur : Greuze, Jean-Baptiste (1725-1805)

Cette notice fait partie d’une série : Paris, Salon de 1757 (pièce ou n° 112 / 165)

Datation : 1756

Sujet de l’image : Sujet de genre. Scène d’intérieur
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Fenêtre / Œuf / Personnage nous regardant / Porte / Scène à trois / Table

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 73 * Largeur 94 cm

Lieu de conservation : New York, The Metropolitan Museum of Art, William K. Vanderbilt Bequest. 20.155.8

Bibliographie : James Thompson, Jean-Baptiste Greuze, New-York, The Met. Mus. of Art, 1990, n° 12, p. 15
Edgar Munhall, J.-B. Greuze, cat exposition Hartford, San Francisco, Dijon, 1977, n° 9, p. 40
Notice n° A0379   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Le Manège napolitain - Greuze

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
Mentions à l’intérieur de l’image (hors signature et date).
1. signé et daté (bd) : Greuze f. Roma / 1756
2. La tête de la servante est empruntée à une gravure de Moitte d’après Franz van Mieris le vieux.
3. Exposé au Salon de 1757 sous le n° 112 avec un pendant, le Geste napolitain. Voir lien. Gravure de Moitte dédiée à Gougenot de Croissy. Gravure par P. E. Moitte intitulée « Les Œufs cassés », dédiée au prince de Condé. Tiré du Cabinet de feu M. Gougenot. 36,5x46,1 cm. Bnf Estampes Dc 8 Fol, folio 58.

Analyse de l’image :
    Livret du Salon de 1757 :
    « Par M. Greuze, Agréé.
    Quatre Tableaux dans le Cistume Italien, dont deux de 2 pieds 3 pouces sur 2 pieds 11 pouces de large, & les deux autres de 1 pied 11 pouces de haut sur un pied et demi de large.
    112. Une Mere grondant un jeune Homme pour avoir renversé un Panier d’Œufs que sa Servante apportoit du Marché. Un Enfant tente de raccommoder un Oeuf cassé. »
   
   Le tableau est décrit par l’abbé Jean-Jacques Barthélémy au comte de Caylus dans une lettre du 12 mai 1756.
    Fréron le décrit dans son compte rendu du Salon de 1757 pour L’Année littéraire.
    Posés sur le tonneau auquel l’enfant est accoudé, un arc et une flèche l’identifient comme malgré lui à Cupidon : c’est dire la signification grivoise de cette scène convenue où les œufs cassés (comme ailleurs l’oiseau mort ou le miroir brisé) figurent la virginité perdue de la jeune fille, pendant l’absence de sa mère. Au centre, au premier plan, le panier, les œufs, le chapeau de paille constituent une nature morte préliminaire pour l’œil, en quelque sorte en hors d’œuvre de la scène qui va suivre. La jeune fille à gauche, rougissante de honte, n’a pas pris la peine de rajuster ses vêtements : on distingue sa gorge naissante et son corsage semble dérangé.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : New York, The Metropolitan Museum of Art
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.