Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
Cimon et Iphigénie - Rubens
Cimon et Iphigénie - Rubens Auteur : Rubens, Pierre Paul (1577-1640)

Datation : 1617   (date conjecturale)

Source textuelle : Boccace, Le Décaméron, vers 1350-1353 Cinquième journée, 1ère histoire

Sujet de l’image : Fiction, 14e siècle
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Balustrade / Fontaine

Nature de l’image : Peinture sur toile
Dimensions :  Hauteur 208 * Largeur 282 cm

Lieu de conservation : Vienne, Kunsthistorisches Museum, n°inv 532

Bibliographie : La Peint. flamande au Kunsthistorisches Mus. de Vienne (cat), Albin Michel, 1989, p. 269
Notice n° A0180   (n°1 sur 1) 
Comparaison avec d’autres notices : Angélique et l’ermite - Rubens // Bacchus et Ariane - Jordaens // Cimon rencontre Iphigénie près d’une fontaine (Décaméron 1757 J5N1) - Boucher

1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
3. Il existe une autre version de ce sujet par Rubens, « Paysage avec Cimon et Iphigénie », fin des années 1630, Saint-Pétersbourg, musée de l’Ermitage, Maria Varchavskaia, Rubens. La Sensualité de la vie, n°40, p. 165.

Analyse de l’image :
     Cimon est le fils beau mais idiot d’un riche Chypriote. Son père, qui a honte de lui, l’a exilé à la campagne. Au cours d’une promenade, Cimon découvre Iphigénie endormie près d’une fontaine et tombe amoureux d’elle. C’est cette scène liminaire de la belle endormie, au milieu de ses femmes, sous le regard du niais qui s’éveille au désir, que Rubens a choisi de peindre.
    Cimon amoureux quitte la campagne et s’efforce de devenir un parfait jeune homme. Mais Iphigénie a été promise à un aristocrate de Rhodes, Pasimonde. Un bateau la mène en secret vers son futur mari. Cimon intercepte le bateau et enlève Iphigénie avec l’intention de se rendre en Crète. Mais une tempête les rabat sur Rhodes, où Cimon est emprisonné sur la plainte de Pasimonde, et sur l’ordre de son gouverneur, Lysimaque.
    Cependant Pasimonde apprête simultanément son mariage avec Iphigénie et celui de son frère avec Cassandre, dont Lysimaque est épris. Lysimaque tire alors Cimon de son cachot et, de connivence avec lui, organise le double enlèvement d’Iphigénie et de Cassandre, le jour même des noces. Les deux jeunes gens s’enfuient avec elles en Crète, les épousent, et sont ensuite rappelés avec leurs femmes dans leurs patries.


Sujet de recherche : S. Lojkine, Bacchanale et rire des dieux dans la peinture de Rubens
Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Vienne, Kunsthistorisches Museum
Traitement de l’image : Image Web
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Vienne, Kunsthistorisches Museum
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 09/01/2016
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.