Utpictura18

Couverture Diderot et le temps

Couverture Le Gout de Diderot

Couverture Fictions de la rencontre : le Roman comique de Scarron

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE L'OEil révolté

Couverture du livre de Richardson Clarisse Harlove, dans l'édition commentée par Stéphane LOJKINE

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Image et subversion

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE Brutalité et représentation

Couverture du livre de Stéphane LOJKINE La Scène de roman

Couverture du livre L’Écran de la représentation

Couverture du livre Détournements de modèles
Vient de paraître, Diderot et le temps, Presses universitaires de Provence, 324 p.
Adresse complète
à Toulouse
à Aix

This picture is not the one you were looking for ? Please click on the links on the right (darker text) and enlarge your search by author, date, textual source, subject...etc
La forge de Vulcain - Velasquez
La forge de Vulcain - Velasquez Auteur : Velasquez, Diego Rodriguez de Silva y (1599-1660)

Datation : 1630

Sujet de l’image : Sujet mythologique. Vulcain
Dispositif : Scène (espace vague/espace restreint)

Objets indexés dans l’image :
Cheminée / Fenêtre

Nature de l’image : Peinture sur toile
Technique utilisée : Bandes de toile plus grossière cousues des deux côtés de l’original
Dimensions :  Hauteur 222 * Largeur 290 cm

Lieu de conservation : Madrid, Musée du Prado, inv. 1171

Bibliographie : José López-Rey, Velázquez (cat), Cologne, Taschen, 1996 (2 volumes), n° 44, p. 105, tome II
Notice n° A0094   (n°1 sur 1) 
1. Inscriptions, signatures. 2. Historique, auteur, fabrication, commanditaires. 3. Variantes, œuvres en rapport :
2. Peint à Rome en 1630. Vélasquez en reçoit le paiement en 1634 au plus tard. Tableau commandé pour le Palacio Real del Buen Retiro à Madrid. Acheté en 1634 pour Philippe IV par don Jeronimo de Villanueva.

Analyse de l’image :
    Apollon, à gauche, pénètre dans la forge de Vulcain, en plein travail avec ses compagnons (en principe des Cyclopes). Il lui révèle l’adultère de sa femme, Vénus, avec Mars. Vulcain forgera le filet qui permettra de prendre au piège les deux amants et de le offrir en spectacle, à la risée des dieux de l’Olympe.
   Apollon décrit à Vulcain une scène que nous ne voyons pas : cette scène des amours de Vénus est pourtant la scène essentielle qui donne son sens à ce que nous voyons ici. Le visage auréolé d’Apollon se détache sur le rectangle de la fenêtre de la forge, qui donne sur l’extérieur. Cette fenêtre fait le lien de la scène que nous voyons vers celle que le discours d’Apollon nous demande de restituer en imagination. Au contraire, le corps malingre et contrefait de Vulcain penche vers l’arrière obscur de la forge. Il fait le lien vers le second cercle, au-delà des quatre protagonistes placés autour du morceau de fer rougi : un jeune apprenti, témoin de la scène au fond de l’atelier, à droite un autre forgeron martelant une armure et, au-dessus de lui, une cruche posée sur le rebord du manteau de cheminée. Depuis ces trois points, l’espace vague pointe vers la scène proprement dite.

Informations sur l’image :
Auteur du cliché : Madrid, Musée du Prado
Traitement de l’image : Scanner
    Commande n°     Cliché n°
Localisation de la reproduction : Collection particulière
Reproduction interdite
Informations sur la notice :
Auteur de la notice : Stéphane Lojkine     Date de création : 31/05/2002
Auteur des modifications : Stéphane Lojkine     Date de Modification : 16/04/2017
Les notices sont la propriété de leurs auteurs et ne peuvent être reproduites ni faire l’objet de quelque transaction que ce soit sans leur autorisation expresse et écrite.